5.3.2019, 22:17

Retour de la joie de vivre: première mondiale de l’ID. BUGGY tout électrique à Genève

  • Cruiser estival: l’ID. BUGGY transporte l’idée des légendaires buggies californiens à l’ère de l’électromobilité
  • Le pur plaisir de conduire: avec le concept de l’ID. BUGGY, Volkswagen révèle un aspect de l’électromobilité inédit et orienté sur les loisirs
  • Le MEB en constitue la base: châssis sécurisé avec propulsion zéro émission et batterie basée sur la plateforme modulaire électrique (MEB)

Wolfsburg/Genève – Volkswagen présente l’ID. BUGGY au Salon international de l’automobile de Genève. La veille du premier jour de la presse, le concept célèbrera sa première mondiale dans le cadre de la Volkswagen Group Night. Reposant sur la plateforme modulaire de propulsion électrique (MEB), l’ID. BUGGY fait figure de véhicule high-tech zéro émission pour l’été, la plage et la ville. «L’ID. BUGGY dévoile le large spectre des possibilités de réalisation, au sein de la marque Volkswagen, de la mobilité sans émissions avec la MEB. Mais notre intention est aussi d’ouvrir la plateforme à d’autres fournisseurs», déclare Ralf Brandstätter, COO de la marque Volkswagen.

Les points communs entre les buggies californiens des années 60 et l’ID. BUGGY sautent aux yeux. Tous les buggies de plage d’autrefois présentaient une variabilité modulaire élevée dont la base était le châssis de la cultissime Coccinelle, un moteur boxer quatre cylindres fonctionnant à l’arrière du véhicule. Des constructeurs de petites séries recouvrirent le châssis et le moteur de la Coccinelle d'une coque en fibre de verre et écrivirent ainsi une page d’histoire automobile. L’ID. BUGGY suit les pas de ce concept culte en l'associant aux possibilités techniques modernes. Il repose en l’occurrence sur le châssis progressif de la MEB. Une batterie haute tension est intégrée dans le plancher du véhicule.

Dans le cas de l’ID. BUGGY, cette batterie lithium-ion alimente le moteur électrique 204 ch (150 kW) monté à l’arrière. On peut aussi imaginer installer sur l’essieu avant un moteur électrique supplémentaire pour obtenir une traction intégrale à «arbre à cardan électrique».

Le langage stylistique épuré exprime l’exceptionnelle sensation de conduite au volant du buggy. Et pour que l’on puisse ressentir la sensation du vent en roulant, toit fixe et portes ont été abandonnés. C’est pourquoi l’habitacle minimaliste et robuste est composé de matériaux imperméables. Le concept est un simple 2 places, même si l’ID. BUGGY pourrait être décliné en une version 2+2 places.

La carrosserie autoportante est fabriquée suivant une construction mixte mêlant aluminium, acier et matériaux synthétiques. La conception modulaire permet de dissocier la carrosserie supérieure du châssis MEB. Un signal dénué d’ambiguïté à l’intention des constructeurs de petites séries et des start-ups: Volkswagen, avec le concept de l’ID. BUGGY, s’ouvre comme autrefois aux fabricants externes. L’offre: le buggy californien zéro émission d’une ère nouvelle peut être construit sur cette base. Pour nombre de constructeurs automobiles, la MEB dispose par ailleurs de façon générale le potentiel nécessaire pour se poser en nouvelle base technique de l’électromobilité. Le contexte: début 2019, Volkswagen a annoncé pour la première fois son intention de rendre accessible la MEB à ses concurrents, en tant que plateforme de véhicule électrique.

Dans le même temps, l’ID. BUGGY dévoile le large spectre des possibilités de réalisation, au sein de la marque Volkswagen, de la mobilité sans émissions grâce à la plateforme modulaire électrique. Après l’ID. (classe compacte), l’ID. BUZZ (van), l’ID. CROZZ (SUV) et l’ID. VIZZION (berline), le nouvel ID. BUGGY est déjà le cinquième concept basé sur la MEB, ce qui permet à Volkswagen de souligner encore l’étendue des facettes de la famille I.D.

Share this: